Page d'accueil / Maison / Tout comprendre sur l’art de la coutellerie japonais

Tout comprendre sur l’art de la coutellerie japonais

Vous voulez savoir comment fabriquer des couteaux japonais ? Saviez-vous que les couteaux japonais font partie des couteaux les plus tranchants ?

La coutellerie japonaise a pris naissance dans la ville de Sakai au Japon. Les forgerons japonais ont une technique et une habileté incomparables dans la fabrication de couteaux.

Pour ceux d’entre vous qui veulent en savoir plus sur l’art de la coutellerie japonais, vous pouvez en savoir plus ici.

L’origine du couteau japonais 

Le couteau japonais trouve ses origines avec l’épée japonaise, le sabre et le Katana. En effet, les sabres japonais ont évolué en une lame très tranchante, puis transformée en épée, l’arme de samouraï qui est l’une des plus efficaces de l’histoire. 

En 1871, le gouvernement japonais annonce Haitorei, une nouvelle loi qui interdise l’utilisation de Katana ou Sabre. Cependant, le fabricant de couteau japonais continue à fabriquer des couteaux de cuisine japonais. Ainsi, le couteau japonais est réputé de nos jours comme meilleur couteau avec une lame très particulière. 

Découvrez les marques de couteaux japonais

Concernant les marques de couteaux japonais. On distingue des Tajiro, Kai, Chroma, Miyabi, Global, Jaku, ainsi que des Kanetsune. Ils ont chacun leurs propres caractéristiques uniques. Sans parler de Tojiro, c’est la plus grande marque de couteaux japonais.

Il faut connaître les différentes marques de couteaux japonais mais il faut aussi connaître les types de couteaux utilisés. On distingue l’usine, le nakiri, le santoku qui est réservé pour couper des légumes.

Mais il existe aussi des couteaux destinés à être utilisés pour couper de la viande,  poisson, tels que le Deba, le Gyuto.  

L’art de forger les couteaux japonais à la main

Les couteaux japonais sont fabriqués autrefois, à la main. Le processus commence à partir d’une simple barre de fer chauffée à blanc dans une fourchette à charbon. Le forgeron forge d’abord le fer puis le mélange à l’acier. 

Cette partie forme la lame pour être bien tranchée. Elle finit par avoir la longueur que le forgeron désire. La lame est enfin chauffée puis plongée dans de l’eau quand elle est encore chaude. Ce procédé s’appelle « Trempage ». Cela renforcera la lame qui a été forgée. Enfin, il faut s’affuter la lame encore pour avoir une forme définitive.

Comment aiguiser un couteau japonais

Voici les exigences pour aiguiser un couteau. Tout d’abord, pour fournir des tranchées à une lame usagée, la lame doit être meulée avec de la pierre à eau. Il faut veiller à ne pas plier la lame.

Sans lâcher prise, le forgeron chauffe sa lame et la retire lentement. Il passe la lame sous le cric d’un martinet et bat fort avec un marteau pour l’aplatir. Il est battu pendant longtemps pour que le couteau devient plus tranchant et de plus en plus fin. 

Ensuite, lorsque la lame est encore chaude, elle est placée à l’intérieur du manche. Abaissez doucement le manche pour que la lame pénètre progressivement dans le bon manche pour que le travail soit achevé.

La coutellerie japonais est avec des marques différentes, c’est un de plus grande marque de couteau avec une très bonne qualité. 

Regardez aussi

Comment vieillissent les maisons ossature bois dans les Bouches-du-Rhône ?

Au fil des années, il est tout à fait normal que l’état d’une maison ossature …