Page d'accueil / Maison / Comment mettre son bien en viager ?

Comment mettre son bien en viager ?

Beaucoup de propriétaires vendent leur bien en viager pour percevoir une rente périodique toute leur vie. Ce type de transaction est même courant justement parce que les avantages sont nombreux. Des mesures de défiscalisation sont également destinées à ce type de cédant, outre le fait de rester ou non dans le bien.

Choisir le type de viager : libre ou occupé

Le viager libre sous-entend que la maison est vendue en viager, mais que le propriétaire laisse l’occupation à l’acheteur. Le viager occupé, c’est le contraire. Le vendeur vend effectivement le bien. Seulement, il y vit encore jusqu’à sa mort, ou du moins jusqu’à ce qu’il part en retraite. Ainsi, l’acheteur est également sûr qu’à un moment donné, il aura accès et le plein droit sur la propriété achetée. Jusque-là, rien de bien difficile.

Le choix se fait donc entre la part de droit vendue. Explications : le droit de propriété inclut un droit d’usage, de jouissance, d’utilité et de nue-propriété. En viager libre, ce droit est cédé en totalité, sauf que la rente est versée périodiquement. En viager occupé, seule la nue-propriété est cédée. L’avantage réside dans le prix rente puisqu’elle sera revue à la baisse. En d’autres mots, la vente en viager signifie simplement que le vendeur a le choix de rester ou de partir après l’achat.

Le questionnement : l’étape préalable

Si vous comptez vendre en viager, vous devriez savoir pourquoi vous choisissez une telle option. Les avantages et inconvénients doivent être bien pensés :

  • ce type de vente est motivé par un besoin financier évident : le vendeur est en difficulté financière et a besoin d’une rentrée d’argent périodique ;
  • le crédirentier peut percevoir un supplément de revenu considérable ;
  • cela ne résout pas forcément le besoin de devenir propriétaire : il peut s’agir d’un viager occupé et donc d’une absence de jouissance, d’utilité et d’usage pour longtemps ;
  • la rente n’est pas aussi chère que pour un loyer ou pour une location-vente.

Néanmoins, vous pouvez demander l’aide d’un professionnel pour vous décider. La prise en charge et l’accompagnement vous seront utiles pour prendre une décision. Comme sur ce site internet, non seulement, on prend en charge la vente, mais aussi les procédures.

Les procédures à suivre

Tout commence par l’offre de vente. C’est une vente comme une autre, donc vous devriez trouver un acheteur potentiel. Pour cela, n’hésitez pas à appeler un professionnel de l’immobilier. Ainsi, votre offre bénéficiera d’une meilleure diffusion et d’un meilleur suivi. Cela vous évite aussi les étapes de la publicité, vous n’aurez pas besoin de payer pour faire paraître votre annonce.

Lorsque l’acheteur est prêt à acheter et que son offre vous convient, vous pouvez signer le compromis de vente. Le notaire se charge de toutes les procédures légales, oui, parce que c’est une vente immobilière. Vous pouvez demander un premier versement, le capital de départ. Puis, le versement du bouquet ou la rente périodique doit respecter un planning donné. Les frais sont à la charge de l’acquéreur.

Regardez aussi

Comment rénover un escalier situé au milieu du séjour ?

Les escaliers intérieurs sont des éléments architecturaux importants, qui ont non seulement pour fonction précise …