Page d'accueil / cat / Quelles sont les menaces/ attaques que l’on voit le plus souvent en cybercriminalité ?

Quelles sont les menaces/ attaques que l’on voit le plus souvent en cybercriminalité ?

Le monde du numérique fait des merveilles depuis des décennies. L’avènement d’internet et l’avancée de la technologie contribuent au développement mondial. Ce progrès est salutaire dans bien des domaines.  Cependant, le revers de la médaille est très lourd. Les inconvénients liés à la technologie s’intensifient au fur et à mesure où cette dernière évolue. Par conséquent, l’internaute est exposé à des dangers. Malgré les mesures de solutions prises pour endiguer ce mal, la plaie continue de gagner de la place. Lisez dans cet article, les menaces les plus courantes en cybercriminalité.

Faux et usage de faux

L’usage de faux est le premier mal rencontré sur internet. Les différentes plateformes de communication servent à rencontrer et à se rapprocher d’autres personnes situées à l’autre bout du monde. Les réseaux sociaux et les autres tabloïdes avaient à l’origine pour mission de simplifier la vie à tous. Malheureusement, la majorité des échanges sur ces voies de communication digitale se passe sur fond de mensonge. Plus vous êtes indifférent aux dangers et vite vous êtes pris au piège.

En effet, tous les profils inscrits sur un réseau social comme Facebook ou Instagram ne sont pas fiables. Des personnes malveillantes, précisément des hackers se cachent derrière ces comptes pour opérer. Leur première approche est de gagner la confiance de leurs correspondants. Par la suite, ils se servent de la technologie pour s’immiscer facilement dans la vie privée de l’internaute. À ce stade commencent les premières étapes d’attaques, précisément le vol des données.

Vol de données personnelles

Le vol de données personnelles par les hackers se passe de différentes manières. Chaque cybercriminel utilise une stratégie d’attaque propre à lui. Dans ce cercle, ils appellent ces modes d’emploi « signature ». Du coup, chaque hacker laisse sa signature au passage. Alors, l’internaute peut fournir sans le savoir, des informations sur sa vie privée à son bourreau sans le savoir. Une fois la confiance installée, tout se passe comme sur des roulettes.

Par ailleurs, le hacker peut utiliser une autre technique d’attaque. Elle consiste à introduire un Cheval de Troie dans le système informatique de sa victime. Cette dernière reçoit un fichier ou un mail des plus banals sur son ordinateur ou téléphone. Du moment où l’internaute ne se doute de rien, il installe le Cheval de Troie sur son système d’exploitation. À ce moment, le hacker trouve facilement la faille pour accéder aux données personnelles.

Différents types de chantages  

L’étape suivante concerne maintenant le chantage. D’abord, notez que tout le monde peut être victime des actes cybercriminels. Les particuliers et surtout les entreprises sont les potentielles proies des hackers. Ils accèdent aux données bancaires et autres pour les particuliers. Avec les coordonnées bancaires de la victime, ils peuvent acheter sur internet. En ce qui concerne les données intimes, ils s’en servent pour réclamer des butins au risque de les publier (découvre avamed).

Attaquer une entreprise est comme trouver la poule aux œufs d’or pour les hackers. Les structures médicales comme les hôpitaux sont les plus grandes cibles du hacker.  Lorsqu’il met la main sur les données confidentielles des patients, c’est une mine d’or qu’il remue. À partir de là, commence les chantages et les demandes de rançons. Enfin, les approches et les motivations diffèrent d’un cybercriminel à l’autre.

Regardez aussi

Quand commencer la Motricité libre ?

La Motricité libre permet à un enfant de développer à son propre rythme tout en …